Accueil 23460 Royère de Vassivière - tel : 0555645222 - fax : 0555645233
présentation agenda archives contacts accès liens images

Tout ce qui s'est passé à L'ATELIER depuis les débuts...

20192018201720162015201420132012201120102009200820072006200520042003
Novembre 2019
Vendredi 15 novembre - 21h30 : CONCERT

FAKIR ORCHESTRA
(Electro Jazz)

La transe du Fakir Orchestra. Un groupe de scène taillé sur mesure pour Franck Dadure, producteur-musicien oscillant entre folie douceet géniale inspiraton.
Sous l'habit de ce Fakir post-digital, Franck élabore une poton musicale ultra-euphorisante et insolite à base de clarinette Turque électrifiée, guitare spatale, Theremine-tour-Eifel, senza-fuzz et autres bricolages électro-acoustiques maison. Rythmes sophistiqués, mélodies orientalisées,bruitages numérisés, improvisations libres et créatives, les envolées électro-jazz mutantes du Fakir firtent allègrement avec une drum & bass des plus incandescentes.
Un élixir qui explose sur scène avec The FAKIR Orchestra : Formation étonnante (du trio au 5tet) composée de deux clarinettes (Turque et basse), guitare, contrebasse, et machines (en trio), pour une musique envoûtante au groove irrésistible !
Le label Signature de Radio France a apprécié cete richesse créatve en signant Franck pour deux albums(Mélodies Lunatques et Tako Mitsu) enregistrés dans les studios de la Maison de la Radio.

Du 26 Août au 2 novembre - Résidence d'auteur

ÉMILE A UNE VACHE INVITE EN RÉSIDENCE JULIE DELPORTE


Julie Delporte est une autrice de bande dessinée franco-québecoise. Émile a une Vache l'invite en résidence sur la montagne limousine jusqu'au 2 novembre.
En 2005, Julie Delporte quitte la France pour Montréal, où elle co-fonde un atelier de BD, un festival, une émission de radio. Elle passe un an au Center for cartoon studies dans le Vermont et publie des bandes dessinées, ainsi qu'un livre pour enfants.
En 2017 elle co-fonde la revue Tristesse, pour laquelle elle écrit également des textes. Ses livres, écrits et dessinés aux crayons de couleurs, sont souvent autobiographiques. Sous la poésie pointe la politique, à travers les lectures, les rencontres, le quotidien et les questions qu'il pose. 
Dans Moi aussi je voulais l'emporter, aux éditions Pow pow, elle entame le portrait de l'autrice des
Moomins (Tove Jansson) puis se demande, à partir d'une naïve règle grammaticale « à quel âge ai-je commencé à me sentir flouée d'être une fille ? » ; elle continue une réflexion sur le genre qui met à jour son apprentissage féministe. 
Durant sa résidence de plus de 2 mois dans la montagne limousine, Julie Delporte travaillera sur son prochain livre, où il devrait être question d'égalité des sexes, d'intime, de collectif, de politique et de féminisme. 
L'association Emile a une vache organise, durant et à l'issue de cette résidence, des «  journées éditions et BD indépendantes », avec des rencontres, expositions, concerts présentant le travail de Julie Delporte ainsi que celui d'autres aut.eur.rice.s de bande dessinée, sur le thème du féminisme
et de l'égalité des sexes.

Tout au long de la résidence, vous pourrez trouver en consultation sur place des livres de Julie Delporte à la Cocotière (espace de travail partagé à Eymoutiers), au Volubilis (Salon de thé à Faux la Montagne) et à l'Auberge de la Feuillade (auberge de Faux la Montagne)

Octobre 2019
Samedi 26 octobre - dès 14h à l'Atelier

JOURNEE BANDE DESSINEE INDEPENDANTE
À partir de 14h Librairie éphémère en présence d’auteurs
14h à 17h Atelier de dessin participatif :
fresque évolutive sur la thématique : « Ma Forêt, Mon Désir » : une fresque participative et évolutive.
17h Table ronde publique « Nécessité(s) politique du travail d’auteur et d'éditeur »
animée par Olivier Estran.
19h Vernissage de l'exposition des dessins et travaux de Julie Delporte.
Pot et rencontre
avec l’artiste autour de ces œuvres produites lors de son temps de
travail à Peyrat-le-Château ou ailleurs.
19h30 Dédicace
de livres par les auteurs présents.
21h30  BOOOUMMM !

Vendredi 18 octobre - 21h30 : concert

LINA MODIKA

Après une année passée à la création du projet 'Hand-Made' au sein de son quintet, Lina reprend la route en duo ou trio.Auteur, co-compositeur et interprète du groupe Lina and ... (1ères parties de Moriarty, Emily Loizeau, Yodelice, Piers Faccini, Paris Combo...), elle s'offre ici un "détour de chant "entre standards, compositions et coups de cœurs revisités.

Lina Modika vous cueille dès les premières sonorités.

Vendredi 11 octobre - de 18h30 à 22h30 : dévernissage et projection à la Médiathèque de Royère

SOIREE AGIR POUR L'ENFANT - ADULTE EN DEVENIR

Dévernissage de l'exposition de Julie Delporte, Moi aussi je voulais l'emporter

19h30 :
rencontre avec Julie Delporte autour du travail de l’artiste-autrice et en présence de la
réalisatrice du moyen-métrage : « L’Embarras du choix », Isabelle Taveneau.

20h : Projection du film "Les chatouilles" d'Andréa Bescond et Eric Metayer (2h)
Film expiatoire traitant du contexte des abus sexuels vécus par la coréalisatrice lors de son
enfance. Prix 2018, un certain regard à Cannes. Déconseillé aux moins de 10 ans.

22h : Discussion autour du film animée par le Planning Familial

Soirée organisée en partenariat avec la Médiathèque de Royère de Vassivière et le Planning Familial

Jeudi 10 octobre dès 18h à Faux la Montagne - dans les locaux de Cadet Roussel

Soirée « Je n’ai pas d’enfant. Je n’en veux pas. Et alors ?

17h30 Lecture-illustrée d’extraits du livre « Moi aussi je voulais l’emporter » par l’autrice Julie Delporte autour de la thématique de l’absence de désir d’enfant.

18h Discussion co-animée par Eve Feinblatt (coach familial) et le Planning Familial du Limousin autour de la thématique.

19h30 repas partagé

20h30 Projection du film « L'embarras du choix » d'Isabelle Taveneau et prolongement informel des discussions.
« Cinq femmes entre 45 et 55 ans abordent ces questions avec la réalisatrice. Elles évoquent leur passé, racontent leur histoire de la non maternité. Elles disent aussi la particularité de leur situation, et interrogent « l’évidence » de l’équation : une femme = une mère. »

Soirée en partenariat avec le Constance Social Club, le Café des Z'enfants et le Planning
Familial 19.

 

Mardi 8 octobre - Au Café des Z'Enfants à Eymoutiers

Rencontre « Pour ne plus subir les stéréotypes filles/garçons. »


17h30 - 19h30 Lecture illustrée d’extraits choisis du livre « Moi aussi je voulais l’emporter » de et par Julie Delporte.

Discussion entre participantsco-animée par Eve Feinblatt (coach familial) et le Planning Familial du Limousin autour de la thématique.

 

Du 21 septembre au 11 octobre - Exposition de Julie Delporte à la Médiathèque de Royère

Moi aussi je voulais l'emporter

Pages originales de son livre aux éditions Pow Pow.
Une sélection de livres recommandés par Julie Delporte sera à disposition des lecteurs de la Médiathèque sur la durée de sa résidence.

L'exposition voyagera ensuite du 15 au 30 octobre à la Médiathèque de Treignac (19)

Du 21 septembre au 13 octobre - exposition

ORIANE LASSUS
Quoi de plus naturel qu'infliger la vie ?

Exposition des pages originales de son livre aux éditions Arbitraire

Dès 2009, Oriane
Lassus alimente le blog Spongiculture dans lequel l'auteure et dessinatrice passe au crible son quotidien sur fond d'humour acerbe. Le projet obtient le Prix Révélation Blog deux ans plus tard, lors du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Après un Master en illustration à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, elle publie sa première bande dessinée Ça va derrière ? aux éditions Vraoum en 2012.
L'ouvrage explore les micro-évènements individuels qui ponctuent la cellule familiale. Elle participe régulièrement aux résidences d'artistes Pierre Feuille Ciseaux organisée à Arc-et-Senans et réunissant chaque année une sélection d'auteurs parmi les plus innovants de la scène littéraire alternative.

Depuis 2014, elle collabore au magazine jeunesse Biscoto, dans lequel elle publie notamment le récit Le Meilleurissime Repaire de la Terre, retenu dans la sélection jeunesse du Festival d'Angoulême 2018 et objet d'une exposition au pavillon Jeunes talents.

En 2016, la bande dessinée Quoi de plus normal qu'infliger la vie ? est éditée aux éditions Arbitraire. Oriane Lassus y met en avant la situation encore taboue des femmes nullipares, ces femmes qui choisissent de ne pas avoir d’enfants.

Du 26 Août au 2 novembre - Résidence d'auteur

ÉMILE A UNE VACHE INVITE EN RÉSIDENCE JULIE DELPORTE


Julie Delporte est une autrice de bande dessinée franco-québecoise. Émile a une Vache l'invite en résidence sur la montagne limousine jusqu'au 2 novembre.
En 2005, Julie Delporte quitte la France pour Montréal, où elle co-fonde un atelier de BD, un festival, une émission de radio. Elle passe un an au Center for cartoon studies dans le Vermont et publie des bandes dessinées, ainsi qu'un livre pour enfants.
En 2017 elle co-fonde la revue Tristesse, pour laquelle elle écrit également des textes. Ses livres, écrits et dessinés aux crayons de couleurs, sont souvent autobiographiques. Sous la poésie pointe la politique, à travers les lectures, les rencontres, le quotidien et les questions qu'il pose. 
Dans Moi aussi je voulais l'emporter, aux éditions Pow pow, elle entame le portrait de l'autrice des
Moomins (Tove Jansson) puis se demande, à partir d'une naïve règle grammaticale « à quel âge ai-je commencé à me sentir flouée d'être une fille ? » ; elle continue une réflexion sur le genre qui met à jour son apprentissage féministe. 
Durant sa résidence de plus de 2 mois dans la montagne limousine, Julie Delporte travaillera sur son prochain livre, où il devrait être question d'égalité des sexes, d'intime, de collectif, de politique et de féminisme. 
L'association Emile a une vache organise, durant et à l'issue de cette résidence, des «  journées éditions et BD indépendantes », avec des rencontres, expositions, concerts présentant le travail de Julie Delporte ainsi que celui d'autres aut.eur.rice.s de bande dessinée, sur le thème du féminisme
et de l'égalité des sexes.

Tout au long de la résidence, vous pourrez trouver en consultation sur place des livres de Julie Delporte à la Cocotière (espace de travail partagé à Eymoutiers), au Volubilis (Salon de thé à Faux la Montagne) et à l'Auberge de la Feuillade (auberge de Faux la Montagne)

Septembre 2019
Samedi 28 et dimanche 29 septembre - Saint-Martin-Chateau

Dans le cadre de la Fête de la Montagne Limousine

De 10h à 18h dans la Maison des Arts (bourg de St Martin Château) - Exposition de Julie Delporte Decroissance Sexuelle et Librairie éphémère de livres de BD indépendante des écitions FLBLB, Frémok, Rackham, Arbitraire, Biscoto, The Hoochie Coochie, Turbo Comix et Ion.

De 13h à 18h le samedi 28 - Atelier Fresque collective dessinée en leporello "Ma forêt, mon désir": une fresque participative et évolutive à retrouver lors de rendez-vous avec l'autrice

 

Du 21 septembre au 11 octobre - Exposition de Julie Delporte à la Médiathèque de Royère

Moi aussi je voulais l'emporter

Pages originales de son livre aux éditions Pow Pow.
Une sélection de livres recommandés par Julie Delporte sera à disposition des lecteurs de la Médiathèque sur la durée de sa résidence.

L'exposition voyagera ensuite du 15 au 30 octobre à la Médiathèque de Treignac (19)

Du 21 septembre au 13 octobre - exposition

ORIANE LASSUS
Quoi de plus naturel qu'infliger la vie ?

Exposition des pages originales de son livre aux éditions Arbitraire

Dès 2009, Oriane
Lassus alimente le blog Spongiculture dans lequel l'auteure et dessinatrice passe au crible son quotidien sur fond d'humour acerbe. Le projet obtient le Prix Révélation Blog deux ans plus tard, lors du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Après un Master en illustration à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, elle publie sa première bande dessinée Ça va derrière ? aux éditions Vraoum en 2012.
L'ouvrage explore les micro-évènements individuels qui ponctuent la cellule familiale. Elle participe régulièrement aux résidences d'artistes Pierre Feuille Ciseaux organisée à Arc-et-Senans et réunissant chaque année une sélection d'auteurs parmi les plus innovants de la scène littéraire alternative.

Depuis 2014, elle collabore au magazine jeunesse Biscoto, dans lequel elle publie notamment le récit Le Meilleurissime Repaire de la Terre, retenu dans la sélection jeunesse du Festival d'Angoulême 2018 et objet d'une exposition au pavillon Jeunes talents.

En 2016, la bande dessinée Quoi de plus normal qu'infliger la vie ? est éditée aux éditions Arbitraire. Oriane Lassus y met en avant la situation encore taboue des femmes nullipares, ces femmes qui choisissent de ne pas avoir d’enfants.

Vendredi 20 septembre à 18h et 21h : écoutes sonores

RENCONTRES SONORES
Créations contemporaines à partir de l'Atlas sonore de Vassivière

En 1999, le Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin (CRMTL) commence un travail d’enquêtes sonores dans le Pays de Vassivière. En 2000 sort le premier atlas sonore du
Limousin sous la forme d’un livret-cassette.

En 2019, le CRMT et le Centre International d’Art et du Paysage de l’Île de Vassivière s’associent pour un projet de résidence de création sonore contemporaine à partir de ces enregistrements.
Deux artistes sont retenus : Pierre Audoynaud et Yohei Yamakado.
A partir d’un même matériau sonore, ces deux artistes ont pris des chemins originaux et personnels, que vous pourrez découvrir lors d’une soirée musicale à l’Atelier de Royère-de-Vassivière.
En préambule de cette soirée, Olivier Durif et Ricet Gallet du CMRTL proposent un temps de rencontre à la médiathèque.

 

18h - à la Médiathèque de Royère de Vassivière
Ecoute commentée de l'Atlas sonore de Vassivière (musiques traditionnelles, voix et sons ambiants du pays de Vassivière enregistrés en 1998-1999 par Olivier Durif et Ricet Gallet)

21h - à l'Atelier
Performances et séances d'écoute par les artiste PIERRE AUDOYNAUD et YOHEI YAMAKADO (avec MANA HARAGUCHI) actuellement en résidence au Château sur L'île de Vassivière, suivies d'échanges.

Un évènement co-réalisé par le Centre d’art et le CRMT, en partenariat avec les 19e Rencontres Musicales de Nedde, avec le soutien d’Emile a une vache et de la Médiathèque de
Royère de Vassivière.

 

Du 26 Août au 2 novembre - Résidence d'auteur

ÉMILE A UNE VACHE INVITE EN RÉSIDENCE JULIE DELPORTE


Julie Delporte est une autrice de bande dessinée franco-québecoise. Émile a une Vache l'invite en résidence sur la montagne limousine jusqu'au 2 novembre.
En 2005, Julie Delporte quitte la France pour Montréal, où elle co-fonde un atelier de BD, un festival, une émission de radio. Elle passe un an au Center for cartoon studies dans le Vermont et publie des bandes dessinées, ainsi qu'un livre pour enfants.
En 2017 elle co-fonde la revue Tristesse, pour laquelle elle écrit également des textes. Ses livres, écrits et dessinés aux crayons de couleurs, sont souvent autobiographiques. Sous la poésie pointe la politique, à travers les lectures, les rencontres, le quotidien et les questions qu'il pose. 
Dans Moi aussi je voulais l'emporter, aux éditions Pow pow, elle entame le portrait de l'autrice des
Moomins (Tove Jansson) puis se demande, à partir d'une naïve règle grammaticale « à quel âge ai-je commencé à me sentir flouée d'être une fille ? » ; elle continue une réflexion sur le genre qui met à jour son apprentissage féministe. 
Durant sa résidence de plus de 2 mois dans la montagne limousine, Julie Delporte travaillera sur son prochain livre, où il devrait être question d'égalité des sexes, d'intime, de collectif, de politique et de féminisme. 
L'association Emile a une vache organise, durant et à l'issue de cette résidence, des «  journées éditions et BD indépendantes », avec des rencontres, expositions, concerts présentant le travail de Julie Delporte ainsi que celui d'autres aut.eur.rice.s de bande dessinée, sur le thème du féminisme
et de l'égalité des sexes.

Tout au long de la résidence, vous pourrez trouver en consultation sur place des livres de Julie Delporte à la Cocotière (espace de travail partagé à Eymoutiers), au Volubilis (Salon de thé à Faux la Montagne) et à l'Auberge de la Feuillade (auberge de Faux la Montagne)

Du 2 juillet au 8 septembre : Exposition

ELISABETH ROGERS

Apéro-vernissage le vendredi 5 juillet à 18h

Elisabeth Rogers aka Babette artiste plasticienne bien connue de l’association nous propose une nouvelle exposition pour cet été 2019 !
L’Atelier sera investi, à la fois dans ses murs et sur ses murs ! La dernière exposition de Babette à l’Atelier date de 2011, et elle nous manquait ! 

Quelques mots sur  Elisabeth : comme nombre d’artistes elle dessine depuis l’enfance et c’est à partir de 1991 qu’elle commence à travailler en tant qu’artiste professionnelle et réalise ses premières ses premières exposition  personnelles et collectives dans l'Hérault. En 1996, elle s'installa Montpellier et intègre une pépinière d'artistes où elle explore  les encres, les objets, les installations et la peinture.

C’est à partir de 2004 qu’elle rejoint la Creuse et s’installe à nos côtés à  Royère de Vassivière. Artiste prolifique, Elisabeth définit son art sous le terme d'expression libre : laisser libre cours à son imagination et à son instinct à partir d'une couleur, d'une forme, d'une idée. Ses œuvres, proches de l’abstrait, intègre des éléments figuratifs qui permet au public de trouver des points de repères dans l'interprétation laissée libre à celui qui l’explore.
 «  En général, je pars du geste. Un geste qui peut-être plus ou moins prémédité associé à un thème, une idée, une commande mais pas nécessairement. Chacune de mes créations prend corps par la combinaison permanente de contrôles et d'abandons : maîtrise de la main et liberté de la matière.Mes créations sont vivantes ; elles germent en moi, naissent, se construisent, mûrissent, se confrontent au regard et s'en vont avec ceux qui les aiment. Mon style n'est pas figuratif, ni complètement abstrait. L'humain et l'animal sont presque toujours présent sous forme de traces symboliques au plus explicites dans un cadre souvent dépouillé. L'arabesque des lignes et comme une écriture, un langage visuel, l'imbrication des formes cachées à découvrir. »

L’exposition proposera une série de peintures sur toile, des suspensions sans oublier l’installation de 5 œuvres sur les façades de l’Atelier.

Août 2019
Jeudi 29 août - 21h30 : concert

FORRO SEM PRETENSAO
(Forro)

Pour l'ouverture du Forro Impro Festival organisé du 29 août au 1er septembre aux Plateaux Limousins, à royère de Vassivière, concert d'ouverture du groupe FORRO SEM PRETENSAO à l'Atelier.

« Nous sommes la banda de Forró Sem Pretensao (groupe de forró Sans Prétention). Nous sommes un groupe mondialement inconnu, plus de 10 millions de personnes n’ont jamais vu notre vidéo sur youtube.
Sans Commentaire.
Nous jouons de la musique traditionnelle du Nordeste du Brésil qu’on appelle le forró. Originaire des esclaves noirs et des indiens, cette musique est vraiment populaire : créée par le peuple et pour le peuple. Nous faisons de la musique sociale. Nous avons une bibliothèque communautaire dans la favela du Bode à Recife qu’on appelle la Livroteca Brincante do Pina, notre musique permet de maintenir notre projet qui à travers l’art, la culture brésilienne et la lecture, cherche à ouvrir d’autres horizons aux enfants et aux jeunes qui grandissent dans un contexte de violence et de trafic.  »

Du 26 Août au 2 novembre - Résidence d'auteur

ÉMILE A UNE VACHE INVITE EN RÉSIDENCE JULIE DELPORTE


Julie Delporte est une autrice de bande dessinée franco-québecoise. Émile a une Vache l'invite en résidence sur la montagne limousine jusqu'au 2 novembre.
En 2005, Julie Delporte quitte la France pour Montréal, où elle co-fonde un atelier de BD, un festival, une émission de radio. Elle passe un an au Center for cartoon studies dans le Vermont et publie des bandes dessinées, ainsi qu'un livre pour enfants.
En 2017 elle co-fonde la revue Tristesse, pour laquelle elle écrit également des textes. Ses livres, écrits et dessinés aux crayons de couleurs, sont souvent autobiographiques. Sous la poésie pointe la politique, à travers les lectures, les rencontres, le quotidien et les questions qu'il pose. 
Dans Moi aussi je voulais l'emporter, aux éditions Pow pow, elle entame le portrait de l'autrice des
Moomins (Tove Jansson) puis se demande, à partir d'une naïve règle grammaticale « à quel âge ai-je commencé à me sentir flouée d'être une fille ? » ; elle continue une réflexion sur le genre qui met à jour son apprentissage féministe. 
Durant sa résidence de plus de 2 mois dans la montagne limousine, Julie Delporte travaillera sur son prochain livre, où il devrait être question d'égalité des sexes, d'intime, de collectif, de politique et de féminisme. 
L'association Emile a une vache organise, durant et à l'issue de cette résidence, des «  journées éditions et BD indépendantes », avec des rencontres, expositions, concerts présentant le travail de Julie Delporte ainsi que celui d'autres aut.eur.rice.s de bande dessinée, sur le thème du féminisme
et de l'égalité des sexes.

Tout au long de la résidence, vous pourrez trouver en consultation sur place des livres de Julie Delporte à la Cocotière (espace de travail partagé à Eymoutiers), au Volubilis (Salon de thé à Faux la Montagne) et à l'Auberge de la Feuillade (auberge de Faux la Montagne)

Vendredi 16 août - 21h30 : concert

DUO ENCORE
(live électro)

ENCORE creuse une voie singulière qui mêle mélodies entêtantes et énergie « club », les textures denses, l’improvisation et le sens des détails sonores, alliés à une étonnante présence scénique qui voit le duo jouer dos à dos.

Le duo se forme en 2015 autour de la rencontre entre Maria Laurent (claviers) et Clément Chanaud-Ferrenq (batterie). Sélectionné dans la pépinière de l’Espace Django à Strasbourg en 2016, ENCORE enchaîne les concerts et sort quatre EP : «ENCORE » (2016), « Le Berger Blanc » et « KubiQ Night » (2017), “37 M2” (2018).

 

Samedi 10 août - 21h30 : concert

LES POMPIERS
(Jazz)

LES POMPIERS mélangent Jazz, musiques de transe, courage, musiques électroniques et amour de son prochain, grandes échelles, musiques répétitives, traditionnelles parfois, gyrophare et bandes rouges, hymnes fédérateurs et interventions d'urgence.
C'est autour d'un thème rassembleur, enfantin, et très imagé que le Capitaine Courage a voulu rassembler une équipe soudée ; des amis téméraires et loyaux ; une caserne unie.
Chaque concert est une intervention unique, flamboyante et réjouissante. La bravoure légendaire et le dévouement sans limite des hommes qui composent LES POMPIERS permettent une musique libre et spontanée, qui invite aussi bien à tendre l’oreille qu’à se laisser porter par la danse.

Mercredi 7 août - 21h30 : concert

OLIBA INTERNATIONAL
(Fanfare)

Oliba International joue un répertoire original librement inspiré à la fois par diverses musiques africaines et par le jazz.
Véritable petit orchestre portatif, Oliba combine des rythmiques et jeux de guitares issus notamment du sébène congolais, du benga et du tsapiky malgache à la tradition des marching bands de la Nouvelle Orléans et développe une musique hybride et éminemment dansante.
« Avec sa sono équipée de vieux pavillons en alu pour tous haut-parleurs, Oliba International pose le décor, et nous transporte dans un ailleurs à la fois proche et lointain, ni tout à fait rural, ni tout à fait urbain : le quintet nous invite à un « bal-la-poussière » tropical et populaire.
Le groupe s’inspire librement de diverses musiques africaines, malgaches et de la Nouvelle Orléans qui accompagnent la vie quotidienne : sébène de la rumba congolaise, tsapiky de Madagascar, second line, benga du Kenya.
Leur but ? La «  chauffe », amener l’auditoire à la danse et à la transe, en le faisant revenir dans une poêlée de riffs de saxophone solaires et de guitare ultra-véloce, sur les charbons ardents d’un sousaphone affranchi et d’une indéfectible grosse caisse, au cœur des crépitements d’une caisse claire hallucinée.

Vendredi 2 août - 21h30 : concert

TOM TERRIEN

Tom TerrieN pratique une musique aux croisement de l’électronique, la pop et le jazz, usant de ses instruments de prédilection (Wurlitzer, piano, systèmes modulaires, synthétiseurs analogiques, laptop) ainsi que de ses talents d’improvisateur, et prêtant une attention toute particulière à l’expérimentation au service de la mélodie.
Il est à l’origine de nombreux projets tels que le duo jazz-électronique Minimal Orchestra (accompagné de son ami Pierre-Jean Trouette, ancien bassiste du combo Interface), ou plus récemment le Trio Terrien.

Son projet solo Tom Terrien représente la quintessence de sa vision musicale, une sorte d’invitation intime à voyager parmi ses fantasmes mélodiques et sonores, projet qu’il cisèle depuis maintenant presque 8 ans son studio, que l’on peut découvrir aux travers de ses nombreuses sorties sur le label Plug Research depuis 2014.

Du 2 juillet au 8 septembre : Exposition

ELISABETH ROGERS

Apéro-vernissage le vendredi 5 juillet à 18h

Elisabeth Rogers aka Babette artiste plasticienne bien connue de l’association nous propose une nouvelle exposition pour cet été 2019 !
L’Atelier sera investi, à la fois dans ses murs et sur ses murs ! La dernière exposition de Babette à l’Atelier date de 2011, et elle nous manquait ! 

Quelques mots sur  Elisabeth : comme nombre d’artistes elle dessine depuis l’enfance et c’est à partir de 1991 qu’elle commence à travailler en tant qu’artiste professionnelle et réalise ses premières ses premières exposition  personnelles et collectives dans l'Hérault. En 1996, elle s'installa Montpellier et intègre une pépinière d'artistes où elle explore  les encres, les objets, les installations et la peinture.

C’est à partir de 2004 qu’elle rejoint la Creuse et s’installe à nos côtés à  Royère de Vassivière. Artiste prolifique, Elisabeth définit son art sous le terme d'expression libre : laisser libre cours à son imagination et à son instinct à partir d'une couleur, d'une forme, d'une idée. Ses œuvres, proches de l’abstrait, intègre des éléments figuratifs qui permet au public de trouver des points de repères dans l'interprétation laissée libre à celui qui l’explore.
 «  En général, je pars du geste. Un geste qui peut-être plus ou moins prémédité associé à un thème, une idée, une commande mais pas nécessairement. Chacune de mes créations prend corps par la combinaison permanente de contrôles et d'abandons : maîtrise de la main et liberté de la matière.Mes créations sont vivantes ; elles germent en moi, naissent, se construisent, mûrissent, se confrontent au regard et s'en vont avec ceux qui les aiment. Mon style n'est pas figuratif, ni complètement abstrait. L'humain et l'animal sont presque toujours présent sous forme de traces symboliques au plus explicites dans un cadre souvent dépouillé. L'arabesque des lignes et comme une écriture, un langage visuel, l'imbrication des formes cachées à découvrir. »

L’exposition proposera une série de peintures sur toile, des suspensions sans oublier l’installation de 5 œuvres sur les façades de l’Atelier.

Juillet 2019
Samedi 27 juillet - 21h30 : concert

SWEAT LIKE AN APE !!
(SWEAT. DANCE. SWEAT. DANCE. SWEAT…)

Voilà trois ans et demi que Sweat Like An Ape ! enjoue public et presse avec son disco-punk sauvage. Deux albums chez Platinum Records (Rubin Steiner, Powersolo, Shiko Shiko...) ont confirmé leur plaisir à distiller pop charmeuse, funk-punk, post-punk tropical et même certaines sonorités noisy. Leur univers n'a cessé de s'intensifier, notamment sur scène où leurs prestations mènent systématiquement vers une transe cathartique dont on a du mal à sortir. Les morceaux de l'album à venir embrassent cette même boulimie de danse et d'urgence qui se confirme notamment au sein de longues plages hypnotiques et grisantes. Troisième album à paraitre chez Platinum - avril-mai 2019.

Jeudi 25 juillet - 21h30 : concert

JUNE BUG
"trio rock psyché anti-folk"

Très égoïstement, Sarah June a d'abord écrit pour se trouver elle-même, et n'avoir de compte à rendre à personne.
Manque de bol, son univers sincère et décalé a aussi résonné pour les autres. June Bug se forme et se transforme au fil des rencontres en un projet espiègle, une musique bricolée de samples, de profondeur et de folie, comme un bonbon sucré d'enfants, bien plus acide qu'il n'en a l'air, où l'on fait vibrer les percussions comme on joue avec les émotions, et l'on triture les guitares comme on punit les mauvais garçons.
Pour ce premier album élaboré en étroite collaboration avec Béryl Benyoucef, mille jours auront à peine suffit pour vous livrer confidences, doutes et interrogations.
Un disque puissant, énigmatique et touchant de sensibilités. Un puzzle sonore parfaitement maitrisé dans lequel chaque morceau se suit mais ne se ressemble pas et qu’il est urgent de découvrir en live. Car June Bug sait surprendre et pour l’occasion s’est agrandi.

LABELS : Araki Records - Pied de Biche Records

Mercredi 17 juillet - 21h30 : concert

GOMBO PARTY
(musiques et danses traditionnelle d'Afrique de l'ouest)
Dans le cadre du stage d'été de danse et percussions mandingues
organisé aux Plateaux Limousins, les musiciens et danseurs viennent se
produirent à l'Atelier à l'heure de l'apéro !

Jeudi 11 juillet - 21h30 : concert

WILD WIL WAVES
(pop)

Wild Wild Waves – expression (anglais, "sauvages vagues sauvages" )
Définition : quartet electronica pop à instrumentarium étendu

 Actives depuis 2014 et originaires de la région lyonnaise, Keyja (vibraphone, clavier), Koji (contrebasse, chant), Submarine (machines) & ssokaa (batterie, machines) sont animé.e.s par une démarche résolument ancrée dans la culture DIY.
Depuis leurs premières auto-productions jusqu’à la fondation de leur collectif l’Affect, en passant par la réalisation de clips, l’organisation d’événements et de concerts,Wild Wild Waves tient le cap de l’indépendance et de l’authenticité.
Fier.e.s d’être pops, le groupe revendique une musique sucrée et grand public, sans pour autant  Verser dans le conformisme et les clichés.

 

Dimanche 7 juillet - dès 12h : Fête de l'Atelier

Fête de l'Atelier :

Cette année l'Atelier fête ses 16 ans !
L'occasion d'un repas de village sur la place dès 12h pour lequel vous pouvez apporter vos grillades, vos salades, vos desserts et les partager avec tout le monde !

À 15h aura lieu le défilé de la nouvelle collection de la Boutique !

Du 2 juillet au 8 septembre : Exposition

ELISABETH ROGERS

Apéro-vernissage le vendredi 5 juillet à 18h

Elisabeth Rogers aka Babette artiste plasticienne bien connue de l’association nous propose une nouvelle exposition pour cet été 2019 !
L’Atelier sera investi, à la fois dans ses murs et sur ses murs ! La dernière exposition de Babette à l’Atelier date de 2011, et elle nous manquait ! 

Quelques mots sur  Elisabeth : comme nombre d’artistes elle dessine depuis l’enfance et c’est à partir de 1991 qu’elle commence à travailler en tant qu’artiste professionnelle et réalise ses premières ses premières exposition  personnelles et collectives dans l'Hérault. En 1996, elle s'installa Montpellier et intègre une pépinière d'artistes où elle explore  les encres, les objets, les installations et la peinture.

C’est à partir de 2004 qu’elle rejoint la Creuse et s’installe à nos côtés à  Royère de Vassivière. Artiste prolifique, Elisabeth définit son art sous le terme d'expression libre : laisser libre cours à son imagination et à son instinct à partir d'une couleur, d'une forme, d'une idée. Ses œuvres, proches de l’abstrait, intègre des éléments figuratifs qui permet au public de trouver des points de repères dans l'interprétation laissée libre à celui qui l’explore.
 «  En général, je pars du geste. Un geste qui peut-être plus ou moins prémédité associé à un thème, une idée, une commande mais pas nécessairement. Chacune de mes créations prend corps par la combinaison permanente de contrôles et d'abandons : maîtrise de la main et liberté de la matière.Mes créations sont vivantes ; elles germent en moi, naissent, se construisent, mûrissent, se confrontent au regard et s'en vont avec ceux qui les aiment. Mon style n'est pas figuratif, ni complètement abstrait. L'humain et l'animal sont presque toujours présent sous forme de traces symboliques au plus explicites dans un cadre souvent dépouillé. L'arabesque des lignes et comme une écriture, un langage visuel, l'imbrication des formes cachées à découvrir. »

L’exposition proposera une série de peintures sur toile, des suspensions sans oublier l’installation de 5 œuvres sur les façades de l’Atelier.

Juin 2019
Samedi 29 juin - dès 18h : Fête d'Emile a une Vache

FETE D'EMILE A UNE VACHE
Comme chaque année, Emile a une Vache organise sa fête de soutien afin de mener à bien tous ses beaux projets. Moules-frites, T-shirts et sacs sérigraphiés, concerts, boum, il y en aura pour tous les goûts !

19h : REPAS Les traditionnelles moules-frites d'Emile !

CONCERTS avec que des groupes locaux Katchakine et moins locaux comme Phoenicien Drive

Dimanche 23 juin - 16h et 18h : concert

CHOEUR DE CHAUFFE
(Chorale)

à 16H à l'Eglise de Royère - Chants Lyriques
à 18H à L'Atelier - Reprises contemporaines
 
Cet ensemble vocal à la robe trouble possède des résonateurs puissants
et aromatiques qui révèleront à vos oreilles des harmonies de sucre roux
et de citron vert, suivies de légers
points d'orgue poivrés. La note finale de cet ensemble vocal éthéré vous
laissera sur un accord fruité et persistant ...

Programmation proposée en partenariat avec L'association des Amis de l'Eglise de Royère

Samedi 1er Juin - 21h30 : concert

PLASTIC AGE
(Punk Pop)

Plastic Age n'est pas qu'un groupe de rock de plus et en les voyant sur scène on comprend vite pourquoi : Ce trio mixte d'à peine 21 ans est une bombe d'énergie pure... La fièvre, la ferveur, la rage et le bonheur mêlés qui vous explosent à la figure. Tout ça avec déjà une solide expérience de la scène : Plus de 100 dates dans toute la France (Paris, Lyon, Bordeaux...). Leur 1er album, sorte d'OVNI d'élégance et d'urgence a été chaleureusement salué par la presse, 12 titres pied au plancher mais qui n'oublient jamais les mélodies et mettent en avant un exceptionnel travail des voix.
Le groupe déborde d'énergie et de projets et on s'intéresse de plus en plus à lui, 2019 pourrait bien être l'année du plastique !

Du 17 mai au 30 juin - Exposition

LAURENT GUILLOT
(Dessins)

Passionné par le dessin depuis son enfance Laurent suit un cursus scolaire paisible, une certitude en tête : « Quand je serai grand je vivrai d’art et d’eau fraîche. » Après le bac, il entre en école d’art où il reste trois ans, il s’essaie à la vidéo, découvre l’art numérique et le graffiti.
Son goût pour la musique le mène également à des recherches sonores. Aujourd’hui armé d’un enregistreur nomade il recueille paysages sonores, bruits insolites et instants de vie. Pour ses tableaux et expérimentations plastiques (huile, aquarelle, encres, spray) et divers supports (de la toile au céllograff) dans ses essais plastiques.
Ses inspirations sont éclectiques ; Gustave Doré, Jérôme Bosch, l’art urbain, et coté musique Steve Reich, Claude Debussy. Puisant dans l’iconographie des cultures anciennes, il nourrit sa propre cosmogonie aux couleurs vives, mais également des dessins noirs et blancs aux traits simples et francs.

Mai 2019
Samedi 18 mai - 21h30 : concert

ARTUAN DE LIERREE (solo) + COLD COLD BLOOD

Artuan de Lierrée
"
Artuan de Lierrée est un projet d’Aurélien Terrade, pianiste de formation classique et multi-instrumentiste. Une anagramme pour brouiller les pistes, dans une musique instrumentale qui puise ses influences dans l’ancien (Debussy ou d’Erik Satie, Kurt Weil), comme dans l’actuel (Ennio Morricone, Marc Ribot, Tom Waits, Yann Tiersen). Assimilant imaginaire et ressenti, il crée une musique impressionniste, bande son d’un film qui n’existerait pas encore."
https://artuandelierree.com/

Cold Cold Blood
Cold Cold Blood est né à Limoges en 2014 de l'envie de Fabien Bréart, alias le one man band "I Am a Band", de monter une nouvelle formation accompagné d'un batteur et d'un bassiste.
Avec un premier album remarqué, sorti en 2015 chez Beast records / I Love Limoges records et distribué nationalement, le trio parcourt les salles et les bars avec leurs compositions rock en anglais évoquant l'Amérique des grand espaces et du Delta, celle de Truman Capote, de Johnny Cash et de Bruce Springsteen. Les influences du groupe sont alors le blues primitif, la country d'Hank Williams, la soul du Deep South et le rock 'n roll. 
Puis l'envie d'affiner cette matière brut a amené la formation à se doter d'un quatrième membre multi-instrumentiste (guitare et clavier). Un mini album est en préparation et devrait paraître en septembre.
https://coldcoldblood.bandcamp.com/releases

Du 17 mai au 30 juin - Exposition

LAURENT GUILLOT
(Dessins)

Passionné par le dessin depuis son enfance Laurent suit un cursus scolaire paisible, une certitude en tête : « Quand je serai grand je vivrai d’art et d’eau fraîche. » Après le bac, il entre en école d’art où il reste trois ans, il s’essaie à la vidéo, découvre l’art numérique et le graffiti.
Son goût pour la musique le mène également à des recherches sonores. Aujourd’hui armé d’un enregistreur nomade il recueille paysages sonores, bruits insolites et instants de vie. Pour ses tableaux et expérimentations plastiques (huile, aquarelle, encres, spray) et divers supports (de la toile au céllograff) dans ses essais plastiques.
Ses inspirations sont éclectiques ; Gustave Doré, Jérôme Bosch, l’art urbain, et coté musique Steve Reich, Claude Debussy. Puisant dans l’iconographie des cultures anciennes, il nourrit sa propre cosmogonie aux couleurs vives, mais également des dessins noirs et blancs aux traits simples et francs.

Du 9 avril au 12 mai : exposition

HÉLOÏSE BONIN

Formée à l’ENAD de Limoges, peintre et plasticienne maîtrisant parfaitement ses médiums, Héloïse Bonin associe peinture acrylique et collage sur bois.
Qu’il s’agisse de ses univers d’intérieurs, de ses portraits, de ses remix ou encore de ses natures mortes, Héloise crée avec impulsivité des sujets, figeant l’instant d’une émotion, d’un décor, d’une atmosphère, d’une photo ou d’un rêve.
Selon Nathalie Lescop-Boeswillwald, docteur en Histoire de l’Art Critique, Héloïse s’attache à dévoiler ce qui se cache derrière les apparences, puisant aux sources même du symbolique, flirtant à l’occasion avec un surréalisme bienvenu, elle réinvente le temps et l’espace, se jouant de la vie, de la mort, nous dépouillant de nos oripeaux d’humains, nous obligeant à un arrêt sur image pour nous colleter avec l’envers du miroir... 
Une exposition à découvrir à l’Atelier du 9 avril au 12 mai 2019.
Vous pourrez également découvrir ses œuvres à la Consolante à Eymoutiers.
http://www.heloisebonin.com

Avril 2019
Vendredi 26 avril - 21h30 : concert

HIDDEN PEOPLE

Hidden People c’est un duo. Un violoncelle, une batterie, un synthé, deux voix.
Et des samples, ombres ramassées au bord des chemins.
Ca ressemble à des chansons.
Douces ou grinçantes, légères ou urgentes, certains disent abrasives, d’autres disent : “Sorcières!
Petites incantations pour les tasses, les cuillères et les arbres fruitiers qui plient sous des pluies invisibles. Quand les filles traversent la ville en grand apparat, la bribe du cheval sous les doigts. C’est magnifique! ”

Mélissa Acchiardi  |  batterie préparée au banjo, synthétiseur, voix
Aëla Gourvennec  |  violoncelle, sampleur, voix

Vendredi 19 avril - 21h30 concert

ESPLANADES
(Post) (Glam) Rock is (not) dead

Puisque les algorithmes règnent sur l’industrie musicale, n’y allons pas par quatre chemins :
Vous aimiez Tim Fromont Placenti ? Vous adorerez Esplanades.
Goodbye le post-folk, hello la flamboyance de Queen, la production pop de MGMT et le massiflive central des Royal Blood.
La peinture du nom est encore fraîche mais ça n’est pas à deux singes savants qu’on apprend à faire un concert.
Tim et Rémi ont joué ensemble 200 fois ces cinq dernières années sous la bannière « Tim Fromont Placenti » et se retrouvent désormais en duo dans Esplanades, tels Solo et Chewie aux commandes du Faucon Millenium. Que la force soit avec Bourges.

Du 9 avril au 12 mai : exposition

HÉLOÏSE BONIN

Formée à l’ENAD de Limoges, peintre et plasticienne maîtrisant parfaitement ses médiums, Héloïse Bonin associe peinture acrylique et collage sur bois.
Qu’il s’agisse de ses univers d’intérieurs, de ses portraits, de ses remix ou encore de ses natures mortes, Héloise crée avec impulsivité des sujets, figeant l’instant d’une émotion, d’un décor, d’une atmosphère, d’une photo ou d’un rêve.
Selon Nathalie Lescop-Boeswillwald, docteur en Histoire de l’Art Critique, Héloïse s’attache à dévoiler ce qui se cache derrière les apparences, puisant aux sources même du symbolique, flirtant à l’occasion avec un surréalisme bienvenu, elle réinvente le temps et l’espace, se jouant de la vie, de la mort, nous dépouillant de nos oripeaux d’humains, nous obligeant à un arrêt sur image pour nous colleter avec l’envers du miroir... 
Une exposition à découvrir à l’Atelier du 9 avril au 12 mai 2019.
Vous pourrez également découvrir ses œuvres à la Consolante à Eymoutiers.
http://www.heloisebonin.com

Mars 2019
Dimanche 10 mars - 17h : concert

BAK'IN GADO
(Musique et conte africain)

Constitué d’un Djembé, d’un Balafon et d’une Trompette en plus du conteur, le groupe a fait le choix d’instruments non-électriques afin de pouvoir jouer partout et n’importe quand, y compris dans les lieux les plus reculés.

Les histoires racontées par le groupe invoque une foule de sentiments : le rire, la mélancolie, le suspense, la réflexion… La danse et le chant s’invitent aussi dans ces performances multiformes pour réinventer en profondeur la tradition du conte africain. Ange GRAH, le conteur du groupe, allie humour et philosophie avec un sens inné du rythme dans son élocution pour insuffler une dynamique aux histoires cocasses ou émouvantes qu’il raconte. Il joue avec les autres musiciens, fait jongler les notes et les mots et invente ainsi une nouvelle forme propre à eux.

Vendredi 1er mars - 21h30 : concert

COUKOU

Coukou c’est un duo guitare / batterie, 100 % instrumental qui puise dans ce que le rock a de plus profond. À la fois garage, noise, mais aussi psychédélique, Coukou défie les styles au profit d’une mise en valeur des sons bruts.
Tour à tour, guitare et batterie s’expriment en donnant l’impression de prendre le pas sur l’autre avant que les rôles s’inversent jusqu’à trouver le point de rencontre entre les deux musiciens, bref en un mot : expérimental.

Du 10 février au 28 mars : Exposition Retrospective de la Loutre par les cornes

La Loutre par les cornes est née le 24 janvier 2009, elle vient donc de fêter ses 10 ans...
Elle a aussi quitté sa tanière des Salles à Gentioux, direction la baraque à La Villedieu.
Une tranche de vie bien remplie dont une collection d’affiches témoignent…
pourquoi réunir et revoir ces images déjà vue sur les murs de la Montagne limousine ? Parce que la série des originaux réalisés par Emilie Lordemus sont des collages dont la copie machine dénature les couleurs comme les subtilités.
Aussi parce que voir la série toute entière raconte une histoire : celle d’une brèche à travers laquelle poussent de la musique, des légumes, des livres… en dehors des sentiers battus.
Faire des affiches entièrement à la main à l’ère du numérique, avec une matière première pauvre et limitée, c’est aussi une manière d’honorer et de témoigner d’une certaine culture et d’une conception du monde que la Loutre continue de faire vivre.
S’exposer c’est aussi une invitation, de plus, à se réunir, à se (re)dire, à partager, se disputer… du temps, loin des écrans, à faire pousser… sans doute un peu d’espoir, en tout cas une fenêtre ouverte vers demain.
Une expo dont le dé-vernissage invitera à la suite de la vie de la Loutre avec un we :

1ère mi-temps de concerts le 22 mars à la salle des fêtes
de Faux-la-Montagne & 2ème mi-temps de boum le 23 mars à l’Atelier à Royère de Vassivière…
à noter sans faute dans vos agendas.
Plus d'info ici : http://laloutre.millevaches.net/

Février 2019
Vendredi 15 février - dès 18h59 Soirée spéciale avec Radio Vassivière

Soirée spéciale : Radio Vassivière sort de ses murs vers l’Atelier – the favorite dance place de Royère de Vassivière pour une Soirée spéciale en direct, en public et en pizza

Si t’es passé à côté de ta St Valentin, vient danser ça te fera du bien !

dès 18H59 commande ta pizza

19H : Jam session radiophonique : Séance de musique improvisée en direct avec Camille à la batterie

20H : Vaina spéciale SEXLa « vaina »,
c’est un mot d’argot qui viendrait de République dominicaine et qui s’est popularisé dans toute l’Amérique latine. C’est le truc, le machin, le bidule, le bordel, on ne sait plus trop… Un mot qui résume bien notre émission, pérégrination hebdomadaire thématique à travers la musique latino-américaine, son rôle politique et social, dans la petite comme dans la grande histoire…

21h : Misty show
Musical, certes …surprenant sans aucun doute !

22H : Boom Ring …c’est le #0 !
Boom Ring c’est une ostie de programme musical en public et en direct du p’tit Québec on Radio Vassivière sans régularité particulière.
Boom ring n’est pas un contest de DJ mais bien une chicane de boomer, une sorte de battle de rhum qui – tanné des partys plattes assorties t’ces maudit tubes des années 80 ou de la dernière soupe à la mode – Fait qu’y c’est décidé à musiquer avec les moyens du bord : des MP3 pourris au
K7 en passant par You tube !
Un boomer c’est donc un fêtard, un musique lover, sans prétention et avec un minimum de dérision.
Le deal : cacher le profil du boomer qui va prendre une chance pour le fun tonight jusqu’à être brulé… en compagnie de Simone dont le job consiste à ploguer son invité.e, le laisser prendre la marche puis de contrarier la ballade de sa playliste en barrant la porte de ses uppercuts sonores.

Tu viens tu dans notre char pour le meilleur et pour le pire des madeleines acoustiques de nos party-maker ?

Du 10 février au 28 mars : Exposition Retrospective de la Loutre par les cornes

La Loutre par les cornes est née le 24 janvier 2009, elle vient donc de fêter ses 10 ans...
Elle a aussi quitté sa tanière des Salles à Gentioux, direction la baraque à La Villedieu.
Une tranche de vie bien remplie dont une collection d’affiches témoignent…
pourquoi réunir et revoir ces images déjà vue sur les murs de la Montagne limousine ? Parce que la série des originaux réalisés par Emilie Lordemus sont des collages dont la copie machine dénature les couleurs comme les subtilités.
Aussi parce que voir la série toute entière raconte une histoire : celle d’une brèche à travers laquelle poussent de la musique, des légumes, des livres… en dehors des sentiers battus.
Faire des affiches entièrement à la main à l’ère du numérique, avec une matière première pauvre et limitée, c’est aussi une manière d’honorer et de témoigner d’une certaine culture et d’une conception du monde que la Loutre continue de faire vivre.
S’exposer c’est aussi une invitation, de plus, à se réunir, à se (re)dire, à partager, se disputer… du temps, loin des écrans, à faire pousser… sans doute un peu d’espoir, en tout cas une fenêtre ouverte vers demain.
Une expo dont le dé-vernissage invitera à la suite de la vie de la Loutre avec un we :

1ère mi-temps de concerts le 22 mars à la salle des fêtes
de Faux-la-Montagne & 2ème mi-temps de boum le 23 mars à l’Atelier à Royère de Vassivière…
à noter sans faute dans vos agendas.
Plus d'info ici : http://laloutre.millevaches.net/