Accueil 23460 Royère de Vassivière - tel : 0555645222 - fax : 0555645233
présentation agenda archives contacts accès liens images

Tout ce qui s'est passé à L'ATELIER depuis les débuts...

2018201720162015201420132012201120102009200820072006200520042003
Mai 2018
Dimanche 20 mai - 15h30 : Fripe Party

FRIPE PARTY
--- TROC DE FRINGUES, FRIPES ET ACCESSOIRES ---
L'occasion idéale pour échanger ou vous débarasser des vêtements, chaussures et accessoires que vous n'utilisez plus !Venez donc le dimanche 20 mai à partir de 15h30 pour donner vos vêtements et profitez-en pour repartir avec ceux des autres...
Avec ou sans vêtements à donner, vous pouvez participer !

vendredi 11 mai - 21h30 : concert

TITTY TWISTER BRASS BAND
(Brass Band Groovy)

Imaginez un sax baryton pulsant les lignes de basse, soutenu par une batterie et une guitare électrique pour une rythmique torride, un sax ténor et un trombone pour une section aussi embrasée qu'un brass band et un style résolument orienté vers le Groove.

Du Rock à l'Afrobeat en passant par le FreeJazz, de compos en reprises ( Fatima Spar, Dirty dozen brass band, Antibalas afrobeat Orchestra....), c'est la recette selon Titty Twister BB pour vous entraîner dans une expérience digne d'une nuit en enfer...!

Sur Soundcloud

Sur Youtube

Avril 2018
Vendredi 13 Avril - 21H30 : concert

OGINO

Un trio experimental,instrumental,jazz,math rock venant de Clermont-ferrand.

C'est
un trio. Une formule simple : batterie, guitare, basse/contrebasse.
Ogino propose un rock instrumental syncopé et riche d'influences.
L'alternance de la basse et de la contrebasse, comme le symptôme de la
schizophrénie du groupe, sera notre guide lorsque la fougue du rock
viendra rompre les arpèges mélancoliques

 
Energie, métamorphose, image ? Ca donne déjà une idée. Plus concrètement, on parle d’Ogino, un trio rock - guitare, basse, batterie.
Instrumental, brut ? La trame principale, elle est math rock, mais la musique, elle navigue… elle voyage…
Nuancée, narrative ? Ogino c’est d’abord, une guitare, une
mélodie, comme un fil conducteur, un repère. La basse et la batterie
sont à son service, elles sont là pour la sublimer, rien d’autre n’est
important. Juste la mélodie, accompagnée dans toute sa progression, dans
tous ses chemins, au gré de ses pérégrinations et de ses métamorphoses.
Unité, sincérité ? Peu de choses sont laissées au hasard,
tout est lié, imbriqué. Un flux circule entre les trois instruments, une
énergie les relie.
Rock, jazz, expérimental ? Ogino, c’est une musique qui parle à l’épiderme, aux poils, aux tripes. 

Ils sortent un 1er album en 2015, et ont pas mal tourné dans le réseau alternatif français.
et entre autre avec Rien, Poil, Pneu, Pak, Fordamage, La Terre Tremble,
Papier Tigre, The Conformists...

Mars 2018
Dimanche 18 mars - dès 11h30 : Bistrot d'Hiver

BISTROT D'HIVER

>>> 11h30 : APÉRO-TCHATCHE – Entrée libre
« L’occitan, langue toujours vivante ? Récolte de brèves et petites histoires en occitan pendant la tournée du facteur… » par Quentin Paternostère et Jean-Marie Caunet.

>>> 12H30 : REPAS (25€ - sur réservation)
• Camembert pané sur petite salade
• Bœuf sauce saté et riz
• Fromages
• Millefeuille aux fruits
• ¼ de vin
• Café

15h : CONCERT

LA MAL COIFFÉE
(polyphonie occitane)

Pieds nus, sur talons ou en godillots, les cinq copines de La Mal Coiffée ensorcellent sur des rythmes de transe, invitent à la danse et réinventent un chant polyphonique occitan. Originaires du Minervois, ces virtuoses tribales chaleureuses, dynamiques et sensibles chantent a cappella une langue occitane indissociable de l’expression populaire. Quoi de plus revigorant qu’une délicieuse fusion voix / percussion le temps d’un après-midi en plein hiver ?
Personnellement, nous, on ne se fera pas prier !

10 € (plein tarif) - 5 € (adhérents et tarifs réduits) -12 ans (gratuit)

Les Bistrots d'Hiver sont organisés par l'Association Pays' Sage

Samedi 3 Mars - 21h30 : Concert

Vicky Williams...

...malaxe ses propres textes et ceux d'auteurs
morts (ou presque).

Tantôt scandés tantôt chantés, en français ou en anglais, les mots sont
projetés avec rage dans une tempête de larsens et de vibrations électrisantes et envoutantes.

 Sur scène, les 4 Viky Williams attirent le public dans leur traversée rock et poétique.
Sortie nouvel


EP « Live@SonicStudio »

Du 2 février au 10 mars : exposition

MARKO TURUNEN

Marko Turunen est un super-réaliste comme il y a des super-héros. Il est né en 1973 à Kotka en Finlande.
Après des études aux Beaux-arts de Turku, il entame ses premières publications dès 1991 dans divers journaux et magazines puis au-delà des frontières de son pays natal, comme au Danemark,
en Suisse ou en Slovénie. La rencontre avec le Frémok s’avère déterminante en donnant lieu à la
publication de son premier livre, L’Amour au dernier regard, édité une première fois en 2004 en tirage limité, puis repris en 2006 après La Mort rôde ici et Base (FRMK, 2005).
Parallèlement, il auto-édite ses récits et participe à de nombreuses expositions à travers la Finlande ou en France.
En 2006, la publication de Lihat puntarissa (De la viande de chien au kilo, FRMK, 2009) lui vaut le Prix du meilleur auteur finlandais.
Graphiste et illustrateur, il fonde les éditions Daada, avec sa compagne Annemari Hietanen. La disparition de celle-ci est au cœur de La vie de Marko Turunen, comme sa longue maladie a hanté les livres où il s’est mis en scène avec elle sous les masques d’Intrus et R-raparegar. Ovnis à Lahti a été nominé par le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2012. Un
chapitre de son nouveau projet El Sheikh a été publié dans la revue Franky (et Nicole) des Requins Marteaux (France) en 2016.

Vernissage en présence de l'auteur Vendredi 2 février dès 18h

 

Février 2018
Vendredi 2 février - 21h30 : Concert

VYRIL
( Duo Rock / Electro)

Vyryl c'est l'image d'une gifle, baffe, taloche, torgnole, tarte, mornifle,calotte sur la joue fraîche d'un visage ingénu. Et pour cause, ce duo mixte déboulonne les clichés des musiques à synthétiseur des années 90 (electropunk, big beat, eurodance), non sans insuffler un peu de la glorieuse vulgarité de leurs aînés tels Prodigy ou Lords of acid. La puissante association d’une batterie et de machines électroniquesproduit un déluge sonique composé de rythmes binaires massifs et sonorités digitales sauvages. Une musique moite où la sueur est abondante et ses effluves animales. L’iconographie en lien avec leur patronyme et son aspect trivial, l’est également.
Reste qu'au-delà de la démonstration de force et de son aspect singulier, Vyryl a le chic pour trousser des mélodies qui, fussent-elles robotiques ou ludiques, collent au cortex auditif comme un chewing-gum acidulé à une semelle de Converse.

Du 2 février au 10 mars : exposition

MARKO TURUNEN

Marko Turunen est un super-réaliste comme il y a des super-héros. Il est né en 1973 à Kotka en Finlande.
Après des études aux Beaux-arts de Turku, il entame ses premières publications dès 1991 dans divers journaux et magazines puis au-delà des frontières de son pays natal, comme au Danemark,
en Suisse ou en Slovénie. La rencontre avec le Frémok s’avère déterminante en donnant lieu à la
publication de son premier livre, L’Amour au dernier regard, édité une première fois en 2004 en tirage limité, puis repris en 2006 après La Mort rôde ici et Base (FRMK, 2005).
Parallèlement, il auto-édite ses récits et participe à de nombreuses expositions à travers la Finlande ou en France.
En 2006, la publication de Lihat puntarissa (De la viande de chien au kilo, FRMK, 2009) lui vaut le Prix du meilleur auteur finlandais.
Graphiste et illustrateur, il fonde les éditions Daada, avec sa compagne Annemari Hietanen. La disparition de celle-ci est au cœur de La vie de Marko Turunen, comme sa longue maladie a hanté les livres où il s’est mis en scène avec elle sous les masques d’Intrus et R-raparegar. Ovnis à Lahti a été nominé par le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2012. Un
chapitre de son nouveau projet El Sheikh a été publié dans la revue Franky (et Nicole) des Requins Marteaux (France) en 2016.

Vernissage en présence de l'auteur Vendredi 2 février dès 18h